Pas de feu sans Fumée !

Un scénario pour REVES Super-héros par Thomas Laborey

La police est en ébullition : Vittorio Campanelli, le célèbre repenti du Syndicat du crime qui devait témoigner dans 2 jours au procès de Don Giondragone, le parrain présumé de la principale famille du Syndicat, a été retrouvé mort, empoisonné, malgré la surveillance fédérale dont il bénéficiait. Les personnages en sont informés par des contacts au sein des forces de l’ordre ou simplement par la presse. C’est problématique parce que le Syndicat est un de leurs adversaires de longue date. Par bonheur, 2 autres témoins subsistent : Gina Garina, l’ex- petite amie du parrain, et son comptable Paul Getty. Si on veut décapiter le Syndicat, il faut assurer leur sécurité et découvrir comment Campanelli a été tué.,

Campanelli a été assassiné dans la planque que lui a fournie la police : un pavillon moche en banlieue. La moitié lui en était réservée, l’autre abritait 3 agents. Actuellement, la maison est entourée de la célèbre bande jaune « lieu d’un crime – ne pas franchir » et de nombreux policiers tiennent les curieux à distance, répondent aux journalistes et arpentent les lieux en quête d’indices. Pour pénétrer sur les lieux, il faut avoir une profession civile qui le justifie, être un super-héros très bien considéré par le gouvernement (comme l’Ambassadeur) ou réussir à convaincre les enquêteurs que l’on peut les aider (jet d’Apparence dont la Difficulté varie selon la qualité des arguments développés).

Fumée (géologie, dissimulation, camouflage, sang-froid, toxicologie)

Hugh Ransom, géologue, explorait un cratère de météorite lorsqu’il creva avec son pic une poche d’un étrange gaz extraterrestre. L’exposition modifia sa densité moléculaire, le changeant en vapeur (il peut toutefois reprendre forme solide en se concentrant). Mis au ban de la société à la suite de cette mutation, il décida de tirer parti de ses nouvelles capacités pour devenir un tueur à gages insaisissable. Il apprécie notamment de mêler à sa forme gazeuse diverses substances toxiques, hallucinogènes, somnifères, paralysantes, etc. issues de ses recherches en minéralogie.

Costume : tunique, gants, bottes, ceinture et courte cape à longue capuche pour maintenir ses contours, le tout gris.

Force Moyen
Résistance Moyen Santé Moyenne
Agilité Excellent
Perception Bon
Éducation Bon
Apparence Faible
Pouvoir Bon

AVANTAGES : Pouvoirs brume et corps de brume, contacts criminels, laboratoire

Fumée a été engagé par Don Giondragone pour éliminer les témoins. A l’aube, quand la vigilance et la visibilité sont minimales, il s’introduit sous forme fumeuse par les failles dans l’isolation des maisons pour provoquer le réflexe d’ouvrir une fenêtre. Il glisse alors par les fentes des volets de la glace pilée à laquelle est mêlé le poison, tout en ressortant. En fondant, la glace libère le gaz délétère qui fait son œuvre de mort.

Rien n’a été déplacé dans la maison. Une trace à la craie délimite les contours du corps de Campanelli qui a été transféré au coroner. L’autopsie est en cours, mais ne fera que confirmer le premier diagnostic : empoisonnement au cyanogène. Les agents en faction ont entendu un bruit de chute quelques temps après l’aube. Quand ils sont allés voir, Campanelli gisait, inconscient. Il n’y avait personne dans la rue. Naturellement, Campanelli ne sortait jamais et c’étaient ses gardiens qui ouvraient aux livreurs de pizza (dont il critiquait systématiquement la qualité, mamma mia !). En se creusant la tête, ils se souviendront avoir entendu tousser, peu avant l’aube, puis le bruit d’une fenêtre qu’on ouvre (les volets, eux, sont bloqués pour empêcher un tireur embusqué d’ajuster sa cible).

Un jet de Perception Difficile permet de remarquer que la moquette est humide sous la fenêtre ouverte ; il n’a pourtant pas plu depuis des jours et Campanelli ne buvait que du chianti. La décoration est trop sommaire pour inclure un aquarium et la salle de bains est à l’autre bout de la pièce. Une analyse de l’eau (un jet Très Difficile d’une Perception Surhumaine peut suffire) découvre, outre la poussière et les résidus organiques de la moquette, des traces de cyanogène, ce qui confirme le diagnostic.

La localisation des 2 autres témoins est confidentielle, mais si les personnages ont fait la preuve de leur compétence chez Campanelli (en trouvant l’eau par exemple) ou s’ils activent les bons contacts, ils pourront la découvrir. Ils sont cachés dans des planques similaires, ailleurs en banlieue. Cette fois, les gardes sont dans la même pièce. De nouveaux efforts de persuasion seront nécessaires pour y accéder (la police n’aime pas se faire voler son travail par des gens déguisés, même s’ils peuvent voler…)

Gina est une femme entre deux âges, très soucieuse de son apparence. Elle se répandra en anecdotes peu flatteuses sur Don Giondragone (qu’elle appelle avec mépris le Gros Bill), ce porc qui l’a abandonnée pour une jeunesse, tout en fumant cigarette sur cigarette et en buvant whisky sur whisky. Ses anges gardiens confirment que sa consommation a augmenté quand elle a appris ce qui est arrivé à Campanelli. Son babillage permanent rend la concentration difficile.

Getty est un dandy pommadé, très affable, tremblant de peur mais qui s’efforce de faire bonne figure. Son propre neveu est mort d’une overdose ; il a parfaitement trace dans ses livres impeccables du chargement de drogue qui l’a tué. C’est pourquoi il a pris le risque insensé de trahir. Il demande aux personnages de lui raconter leurs exploits pour le rassurer.

Vers l’aube, chez le témoin que surveillent les personnages (s’ils sont présents sur les 2 lieux, c’est chez Gina que les choses se passent), une fumée de plus en plus épaisse commence à envahir la pièce (le témoin dort sur le canapé, personnages et policiers se relaient sur des matelas pneumatiques à même le sol). Toussant, suffoquant, les policiers entrouvrent par réflexe une fenêtre. Un jet d’Education Difficile donne l’impression que la fumée se résorbe étrangement vite tandis qu’un jet de Perception Très difficile dans le tumulte ambiant permet d’entendre une série de chocs légers sur le tapis (avec une Perception Surhumaine, on perçoit de petits objets transparents qui passent par les fentes des volets.

Dans les minutes qui suivent, tous les présents doivent effectuer un jet de Résistance Difficile ou avoir la tête qui tourne. Le témoin perd conscience immédiatement (sans un jet d’Education Moyen, on pense qu’il se rendort), ainsi que tous les policiers sauf un qui dévisage le personnage le plus proche en lui demandant s’il ne sent rien. Devant la fenêtre, des cristaux de glace pilée achèvent de fondre. Si on ne sort pas tout le monde à l’air libre immédiatement, chacun perd 3 niveaux de Santé, ce qui est suffisant pour tuer tous les PNJ. Dehors se tient une silhouette aux contours mouvants qui ricane et nargue les personnages avant de se dissiper comme une brume.

Si les personnages ont sauvé la vie du témoin en le sortant à temps, Fumée fonce chez l’autre témoin (qu’on peut avertir par un simple coup de fil) et compte revenir achever la besogne ici le lendemain. Sinon, il frappera le dernier témoin le lendemain matin, jour du procès. Peu importe quand il attaque, c’est chez le dernier témoin qu’on le reverra en premier. Sa ruse étant éventée, il attaque cette fois brutalement, en se glissant dans la pièce après avoir surchargé de tranquillisant son corps gazeux. Le fait d’être dans un espace fermé en sa compagnie nécessite un jet de Résistance. S’il réussit avec une Difficulté Très difficile, rien ne se passe, Difficile le personnage subit une augmentation de 1 de toutes ses Difficultés, Moyen ou Faible il perd conscience. S’il ne réussit pas même un jet Faible, il perd conscience et perd un niveau de Santé. Ces effets ne se produisent pas à l’air libre.

Aux personnages de capturer l’insaisissable Fumée en utilisant intelligemment leurs pouvoirs et le décor tout en protégeant les innocents, dans une scène épique digne d’un comic-book. Idéalement, ce sont 2 témoins en pleine forme qui pourront témoigner, tandis que Fumée sera enfermé dans une bouteille étanche en attendant son propre procès (où il pourra d’ailleurs charger davantage son employeur). Mais le tueur peut aussi s’échapper et revenir pour se venger lors d’un prochain épisode…

 

Date de publication : 28 octobre 2010

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.