La Chasse au Trésor

Un scénario pour REVES Légendes médiévales, Pirates & vaudou, Far West, Aventures paranormales ou Science-fiction par Jérôme Darmont.

Embauche

Les personnages, désœuvrés, se détendent en buvant un verre dans une taverne/ un saloon / un bar, lorsqu’ils sont abordés par un homme. Ce dernier a l’air âgé. Il a le visage buriné des vieux briscards et une longue cicatrice barre sa joue gauche. Sans demander leur avis aux personnages, le vieil homme s’installe à leur table avant de commander d’une voix rauque une tournée pour ses amis.

 » Jouvenceaux / moussaillons / pieds-tendres / bleusailles, j’ai une offre à vous faire, que vous ne pourrez pas refuser. Mon diable de père, qui a en son temps écumé tous les grands chemins / les mers / les pistes / les nébuleuses, comme le brigand qu’il était, a amassé une damnée fortune. Et il n’a que deux héritiers : mon idiot de frère et moi. Comme on s’est toujours battus pour le pactole, mon père a planqué le magot. Mais maintenant, il a cassé sa pipe. Et j’ai hérité d’une carte qui mène au trésor ! Oh, mon imbécile de frère aussi, bien sûr. Mais lui, il est tellement bête qu’il ira lui-même. Tandis que moi, je vais vous envoyer. C’est que ce n’est pas tout près, ni bien facile d’accès. Je ne me fie plus à mes vieilles jambes. Si vous, vous y allez, vous pourrez prendre mon stupide frère de vitesse et me ramener le magot ! Bien sûr, il y aura une part pour vous… Alors ? « 

Gageons que les personnages acceptent le marché. Si c’est le cas, le vieux leur remet une carte (papier ou électronique) indiquant que le trésor est caché au sommet de la montagne Lao Lao, sur un continent oublié / une île déserte / une vallée perdue / une planète inconnue appelée Toutobou. Il leur précise aussi, au passage, que le magot est enfermé dans un coffre que lui seul (et son taré de frère) peut ouvrir. Histoire que les personnages n’aient pas l’idée de lui voler son trésor, hein ! ?

Voyage jusqu’à Toutobou

Les personnages doivent se rendre à Toutobou par leurs propres moyens. Pour cela, ils doivent prendre une des rares navettes (bateau / caravane / diligence / avion / vaisseau spatial) qui se rendent jusqu’à Toutobou. Sur la fin du voyage, alors qu’ils contemplent leur destination, les personnages se rendent compte qu’ils ne sont pas les seuls à essayer de distinguer la montagne Lao Lao. Un autre groupe, de toute évidence des aventuriers comme eux, observe rêveusement la montagne. Le groupe est constitué d’un homme à l’allure athlétique et au regard ombrageux, visiblement armé, d’une femme fort bien habillée et d’un véritable géant blond. Bien sûr, ce sont les envoyés du frère  » idiot « … Et leur mission est la même que celle des personnages !

Le combattant

(tir, combat, vigilance, intimidation)

Force Excellent
Résistance Bon Santé Bonne
Agilité Bon
Perception Bon
Éducation Moyen
Apparence Moyen
Pouvoir Faible

AVANTAGES : une arme de tir, une arme blanche, une protection légère, pouvoir sens du danger

La sorcière

(séduction, magie, esquive)

Force Faible
Résistance Moyenne Santé Moyenne
Agilité Bonne
Perception Moyenne
Éducation Bonne
Apparence Bonne
Pouvoir Excellente

AVANTAGES : une arme blanche, domaines comportement et illusion

Le colosse

(médecine, survie, athlétisme)

Force Bon
Résistance Excellent Santé Excellente
Agilité Faible
Perception Moyen
Éducation Bon
Apparence Moyen
Pouvoir Bon

AVANTAGES : une arme blanche, trousse de soins, outils divers, domaine santé

Ascension de la montagne Lao Lao

Il s’agit d’une course-poursuite entre le groupe des personnages et les aventuriers engagés par le frère. Selon la réaction des joueurs, cela peut tourner à la compétition effrénée (qu’elle soit fair-play ou non) ou à la tentative de collaboration. Pour parvenir au sommet de la montagne Lao Lao, les personnages devront surmonter toute une série d’embûches, et ce le plus vite possible. L’écart entre les deux groupes est très réduit au départ.

  • Le fleuve en crue : Au pied de la montagne Lao Lao coule un fleuve large et majestueux. Il faut le traverser au plus vite. Plusieurs solutions s’offrent aux personnages : chercher un gué (il en existe, mais ils vont perdre du temps), construire un radeau avec les arbres alentour (jet d’Éducation Moyen pour que le radeau soit bien conçu et solide), ou traverser à la nage (solution la plus dangereuse, trois jets de Résistance Difficiles sont nécessaires ; un jet raté occasionnant une perte d’un Niveau de Santé).
  • La falaise à pic : Curieusement, c’est le bas de la montagne Lao Lao qui est le plus abrupt. Les personnages doivent escalader une paroi à la verticale. Les jets d’Agilité ou de Force (au choix, effectuer deux ou trois tests) sont Difficiles, mais un échec ne signifie pas nécessairement une chute, plutôt une glissade, une perte de temps.
  • Les marmottes géantes : À peine les personnages ont-ils terminé leur ascension qu’ils sont alertés par un bruit sourd et continu. S’ils parviennent à réagir à temps (jet de Perception Moyen), ils évitent de justesse un troupeau de marmottes géantes affolées (peut-être par l’autre groupe ?). Dans le cas contraire, un jet d’Agilité Difficile est nécessaire pour ne pas être renversé par les animaux paniqués (perte éventuelle d’un Niveau de Santé).
  • Le précipice : Les personnages parviennent finalement au pied de la dernière côte qui les sépare du trésor ! Malheureusement, une faille large et longue leur barre le passage. Un pont suspendu la franchit bien, mais il est cassé et pend de leur côté le long de la paroi (encore un coup des autres ?). Pour traverser, il faut soit contourner la faille, ce qui prend du temps, soit attraper au lasso (les personnages ont des cordes dans leurs sacs à dos) un des poteaux qui tenait le pont suspendu, en face (jet d’Agilité Difficile). Le passage se fait ensuite facilement, suspendu à une corde traversant la gorge (jet de Force Facile).
  • L’avalanche : Les personnages franchissent le dernier obstacle avant le sommet, une côte raide, mais ne nécessitant pas d’escalade. Soudain, ils entendent un grondement : une avalanche (naturelle ou pas ?) ! Les personnages peuvent trouver abri sous une corniche en réussissant un jet de Perception Moyen, ou éviter le gros des pierres avec un jet d’Agilité Difficile. En cas d’échec, le personnage heurté par une pierre perd un Niveau de Santé.

Finalement, les personnages parviennent au sommet de la montagne Lao Lao. D’ici, ils ont l’impression de toucher le ciel. Une petite construction, qui ressemble à un temple bouddhiste en miniature, occupe le centre du plateau. À l’intérieur se trouve le coffre au trésor convoité par les personnages. Mais attention ! La porte est piégée : quiconque la franchit doit réussir un jet de Perception Difficile ou être frappé par un lourd rondin de bois placé au dessus du seuil (perte d’un Niveau de Santé).

Si les personnages parviennent au sommet de la montagne Lao Lao après l’autre groupe, ils les intercepteront in extremis alors qu’ils s’apprêtent à partir avec le coffre. La confrontation peut ne pas être violente, bien sûr.

Enfin, le trésor !

Espérons finalement que les personnages parviendront à récupérer le coffre au trésor. Il est effectivement indestructible sauf à mettre son contenu en danger, et la serrure est à la pointe de la technique. Mais une surprise les attend au retour auprès de leur employeur. Lorsque ce dernier ouvre enfin le coffre sous leurs yeux ébahis, une magnifique collection de sceaux / timbres-poste s’étale sous leurs yeux. Leur employeur est effondré et traite son défunt père de quantité de noms d’oiseaux ( » vieille fripouille  » revenant le plus souvent). Espérons que les personnages prendront la chose avec humour. Si ce n’est pas le cas, consolez-les en leur disant que la collection a sans doute une valeur inestimable…

Date de publication : 28 octobre 2010

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.