Projets rôlistes et secteur bancaire

Le nerf de la guerre, dans tout projet, qu’il soit rôliste ou non, c’est l’argent. Et la dure réalité économique de notre époque le fait souvent ressentir, tout comme la taille réduite du « monde » rôliste (même si votre Fédé a justement comme cheval de bataille d’élargir toujours plus ce microcosme).

Or nous constatons des réticences croissantes du secteur bancaire, lui-même assommé il est vrai sous une réglementation prudentielle de plus en plus extrême, à soutenir les projets à composante rôliste : ouverture d’établissements de restauration qui proposent du JdR, activités de leur propre Comité d’entreprise, revues rôlistes… C’est notre devoir, en tant que votre Fédé, d’y remédier.

Les arguments qui sont opposés aux propositions de projets (essentiellement un manque de prévisions financières solides et une taille de marché difficilement définie) trahissent bien souvent une méconnaissance de l’ancienneté, de la diversité, du volume, du pouvoir d’achat de la population rôliste… et une frilosité face à un milieu perçu comme nouveau et obscur. S’il est rassurant de constater qu’en 15 ans le JdR est passé de suspect à seulement inintelligible et peu convaincant, ça fait une belle jambe aux projets qui capotent faute de capitaux.

Le JdR est formalisé depuis bientôt 40 ans. Il y a des rôlistes à tous les niveaux d’instruction et de décision des dossiers. Vous-même ou des proches travaillez dans une banque ou dans la finance ? Vous pouvez entreprendre des actions de mise en avant du JdR en interne, lorsque vous entendez parler d’un dossier ou en permanence pour préparer le terrain : expliquer le loisir et le milieu, inciter à nous contacter, donner un éclairage sur le projet, mettre en avant le parrainage possible du projet par une Fédé agréée Jeunesse et Education populaire et partenaire de la BNF et de la Banque mondiale, participer aux décisions concernant ces projets, informer sur les projets réellement financés de façon à les citer en exemple… naturellement, soyez impitoyables avec les projets faiblards : on ne construira la crédibilité financière du JdR que sur des projets en béton.

Si vous êtes assez nombreux à vous manifester, nous organiserons un réseau social de la communauté des rôlistes financiers pour mutualiser les idées et les projets.

Merci à tous. Le JdR est le seul loisir collaboratif : collaborons.

Date de publication : 28 août 2011