Formation au jeux de rôle à la MdJ de Tournan en Brie

«La nuit est à présent tombée, et sans autre éclairage que la pâle lumière d’un timide croissant de lune se découpant sur la voûte obscure du ciel, piquée de glaciales  étoiles : vous n’y voyez presque plus rien. La ville abandonnée vous apparaît soudain bien plus sinistre et effrayante et un frisson vous parcourt l’échine. L’air est humide et la température a nettement chuté. Au loin, vous percevez le hululement lugubre d’un oiseau de nuit… Voilà un exemple. Alors, que remarquez-vous ? »,  demande Fabien Deneuville, administrateur et secrétaire de la Fédération Française de Jeu de Rôle (FFJDR) et meneur de jeu expérimenté. Une poignée d’adolescents, crayons et fiches de personnages en main, sont attablés devant lui et l’écoutent avec attention.

« Tu as sollicité plusieurs sens différents pour nous décrire la scène, pas seulement la vue, tu as également fait appel aux émotions de nos personnages, en nous montrant que la nuit les rendait soudain moins confiants » observe Kevin, l’un des stagiaires.

« Exactement », renchérit Fabien, « notez aussi que je suis parti d’une impression générale, avant d’y ajouter du relief avec des détails dynamiques et caractéristiques ».

« Je vois, le frisson et le cri du hibou… C’est vrai que ce genre de détail compte énormément», constate Mickaël, convaincu par la démonstration.

 

Nous sommes dans une petite salle chaleureuse, aménagée sous les combles de la « Ferme du Plateau », la Maison des Jeunes de Tournan en Brie. Ici se déroule une expérience unique en son genre : un stage de jeu de rôle consacré à la fonction de meneur de jeu. Quatre jeunes garçons s’y initient en effet à l’animation de parties de jeu de rôle, encadrés par des meneurs de jeu de la FFJDR.  La Fédération Française de Jeu de Rôle est une association loi 1901 créée en 1996 et agrée Jeunesse et Education Populaire (N° 75JEP06-10). Elle regroupe professionnels, associations  et joueurs individuels autour de leur passion commune: le jeu de rôle sur table, un loisir original consistant à imaginer et décrire de façon collaborative les aventures de personnages fictifs. Outre les joueurs qui incarnent un personnage unique, l’un des participants remplit une fonction particulière, le meneur de jeu, chargé d’animer et de conduire le récit, d’arbitrer les situations et d’incarner les personnages secondaires.

C’est un rôle exigeant qui nécessite des connaissances et compétences particulières, et qui implique une certaine responsabilité, il donc est parfois un peu angoissant de se lancer seul, surtout lorsque l’on n’a qu’une mince, voire aucune, expérience du jeu de rôle, ce qui rend l’accès à ce loisir parfois difficile. C’est pour y remédier que la FFJDR multiplie ce genre d’initiative depuis quelques années.

 

Cette idée originale est venue des jeunes eux-même, comme nous l’explique Victor Pereira, directeur de la MdJ : « Ces jeunes avaient déjà pratiqué le jeu de rôle, en tant que joueurs, avec le directeur précédant, lui-même rôliste (pratiquant de jeux de rôle, NDLR), qui leur avait fait découvrir l’activité, et menait les parties. Ils ont tout de suite accroché. Quand je lui ai succédé, les garçons m’ont demandé de reprendre le flambeau. Mais moi, le jeu de rôle, je n’y connaissais pas grand-chose, et surtout je trouvais important de pouvoir les rendre autonomes dans cette activité, pour qu’ils puissent animer leurs propres parties entre eux. J’ai donc contacté Christophe Voisin, de la FFJDR, qui a imaginé ce stage de formation inédit.»

 

A raison d’une séance hebdomadaire sur cinq semaines (du 22 mai au 19 Juin 2010), les apprentis meneurs de jeu ont pu s’essayer aux principales techniques d’animation, tout en approfondissant leurs connaissances et en découvrant de nouveaux univers, jouant ou faisant jouer des parties pour en analyser les différents ressorts. Comprendre et utiliser un système de jeu, écrire un scénario, mener longue une campagne, créer et interpréter des personnages secondaires ou encore savoir improviser quand les évènements prennent un tour inattendu… voilà quelques unes des nombreuses thématiques qui étaient au programme. A chaque fois, un cours accompagné d’un atelier pratique permettait de se familiariser avec de nouvelles notions. S’ensuivait alors une partie de démonstration, chaque fois sur un jeu différent, permettant à ces jeunes de s’ouvrir à des univers variés tout en mettant en pratique leurs nouvelles connaissances.

 

A l’issue de cette formation, les rôlistes en herbe étaient en mesure de s’orienter eux-mêmes dans l’offre commerciale ou amateur, d’exploiter au mieux les ressources multimédia gratuites, de mettre en place des parties isolées ou au contraire une longue campagne, ainsi que bien sûr de commencer à écrire leurs propres scénarios et d’animer des parties.

 

Vous êtes animateur BAFA ? Directeur d’un centre de loisir ? Professeur ? Bibliothécaire ? Simple particulier ? Le jeu de rôle vous interpelle et vous intrigue ? Cette initiative vous intéresse ?

 

N’hésitez pas à contacter la FFJDR (contact@ffjdr.org), nous sommes à votre disposition pour vous informer, vous conseiller et vous orienter. Nous proposons une large palette de services, de la partie de découverte à la prise en charge complète d’animation jeu de rôle de grande ampleur. Faites confiance à l’institution référence du jeu de rôle en France et bénéficiez de notre expertise et de notre expérience, acquises au cours de nombreux partenariats avec des institutions de premier plan (Bibliothèque Nationale de France, Hopital Necker des Enfants Malades, Centre d’Animation Paris Saint-Michel, Banque Mondiale…)

 

Plaquette d’information, parties de découverte et devis gratuit sur simple demande.

 

Lucien PAGNON

Administrateur Grand Public et Institutions

Pour le CA de la FFJDR

contact@ffjdr.org

Date de publication : 4 juillet 2010