John « POC » Lang, Membre d’honneur de la FFJDR!

Une belle année pour la Fédération et ses nouveaux membres d’honneurs ! Après Florence Magnin et son interview (lien), voici celle d’un autre nouveau membre d’honneur : Pen of Chaos, alias POC, à savoir John Lang le créateur de l’univers désormais célèbre et parodique du Donjon de Naheulbeuk ! Merci à lui d’accepter de rejoindre notre prestigieuse galerie de membres d’honneur, voici sans plus tarder son interview, où il évoque notamment ses parties de jeu de rôle avec des débutants en convention. Quel plaisir de voir quelqu’un d’aussi engagé pour la découverte de notre passion ! 

Tout le monde ou presque dans le monde du jeu de rôle connaît Naheulbeuk, mais peux-tu nous parler de ton parcours à la fois personnel et rôliste un peu plus en détail ?

Mon parcours personnel est très lié au JDR, à la littérature et aux jeux vidéos.
J’ai commencé le JDR avec l’Oeil Noir, que j’avais acheté dans une librairie conventionnelle, à l’époque où Folio inondait les étalages de livres dont vous êtes le héros (avec lesquels  je m’étais déjà amusé quelques années). Là j’ai monté une petite équipe et j’ai plus ou moins été tout le temps MJ à cette époque, écrivant la plupart du temps mes scénars.

Vu que je n’avais aucun argent de poche ou presque, j’ai mis beaucoup de temps à rejoindre les autres gens sur le jeu vidéo (à l’époque, on jouait sur l’Atari ou l’Amiga…) mais comme je suis entré tôt sur le marché du travail, j’ai vite rattrapé mon retard avec mes premiers salaires : ce fut la période Amiga 600, avec les jeux comme Eye of the Beholder et Dungeon Master, Ishar, etc.

Dans le même temps j’ai découvert les figurines et Blood Bowl, ainsi que d’autres JDR comme Warhammer, JRTM + Rolemaster (l’enfer des dés), et d’autres. Il est à noter que c’est en jouant à JRTM que j’ai fait mes premières armes en programmation, ce qui m’a permis par la suite de faire une belle carrière de développeur. En effet, les combats étaient tellement lourds à résoudre que j’avais, pour l’occasion, programmé les tables et leur déroulement sur un genre de Basic.

Niveau littérature j’ai suivi un parcours assez standard, depuis les livres dont vous êtes le héros (et aussi les histoires à jouer de TSR) jusqu’à Pratchett en passant par Tolkien, Moorcock, et à une certaine époque beaucoup de SF française de la collection Fleuve Noir.

Ayant été connecté très tôt à Internet, je suis tombé à un moment dans le jeu Quake, au moment où ID venait de lancer la béta multijoueur. Ce fut le point de départ de nouvelles découvertes avec les LAN parties et autres, quelque chose qui m’a tenu en haleine pendant 4 ou 5 ans et qui m’a remis à la programmation (j’avais à l’époque participé à la traduction non officielle de Quake et à la fabrication du pack français « French Quakonnection »). Encore de nouvelles compétences et de nouvelles rencontres.

Et depuis le début des années 90, je suis également musicien à divers niveaux sur divers instruments, mais c’est une autre histoire.

Parle-nous de la genèse de Naheulbeuk. Y-a-t-il vraiment eu une partie de jeu de rôle qui s’est déroulée comme ça ?

Oui, des tas. Et d’ailleurs ça continue, puisque maintenant le JDR Naheulbeuk est là pour assurer la relève, pour le bonheur des petits et des grands.

Nous avons vécu la plupart de ces situations dans l’Oeil Noir (la vieille édition) et dans Warhammer. Pour ce qui est de l’ON, je n’ai jamais pu expliquer comment on avait pu autant rire avec un jeu qui ne contenait, de base, presque pas d’humour. Je suis resté très attaché à ce système D20 et attaque/parade, c’est pourquoi j’ai repris ce principe pour la base du JDR gratuit de Naheulbeuk.

La genèse de Naheulbeuk, c’était ce genre d’après-midi où il pleut, où l’on se demande si on va perdre l’après-midi à tuer des bots ou si y’a moyen de faire quelque chose pour avancer un peu dans la vie. Et ça donne « Tiens, si j’essayais de faire du JDR en audio, un peu comme les capsules de François Perusse ? » Et hop, c’était parti.

Naheulbeuk aujourd’hui c’est bien plus que les podcasts, quelle est ton actualité ? Quoi de neuf dans le monde de Naheulbeuk et quels sont tes projets à venir ?

Il y a toujours du neuf dans le monde de Naheulbeuk. J’essaie d’avancer sur le JDR papier à télécharger, car il y a déjà une grosse communauté de joueurs et il faut apporter du contenu.
L’année dernière nous avons aussi lancé, sur une idée de Repos Prod, un jeu de plateau qui simplifie un peu le JDR, quelque chose de plus familial.

Sinon mon travail principal est désormais littéraire, j’écris des bouquins avec lesquels je fais avancer l’histoire, et à partir desquels je tire d’autres contenus : fichiers audio, BD, scénarii pour le JDR et autres.

La musique rôlistichaotique me prend également pas mal de temps, puisque nous continuons notre parcours à travers la Francophonie avec des tas de concerts, que ce soit en convention JDR ou carrément dans des salles traditionnelles. La prochaine étape est la sortie, enfin, du 3e disque du Naheulband qui est prévue pour mars 2012.

Ton univers a touché bien plus que les joueurs de jeu de rôle purs et durs, comment expliques-tu ce succès ? As-tu une petite anecdote à nous raconter à ce sujet ?

Je n’explique rien du tout, et à mon avis c’est aussi bien comme ça. J’ai pu voir au fil des années que les lecteurs / auditeurs avaient plusieurs niveaux de lecture de Naheulbeuk, selon leur âge et leur expérience. C’est un peu comme quand tu regardes un Pixar, si tu es un adulte tu comprends des choses, et si tu es un gamin tu comprends autre chose qui t’amuse également, même si ça n’est pas forcément fait pour. Pour Naheulbeuk ce sont les voix, et les dessins de Marion.  Le truc fun c’est que j’ai été parfois classé en « littérature jeunesse », mais je n’écris pas du tout pour la jeunesse. Les gags, le vocabulaire, les situations et les personnages sont résolument créés pour des adultes, puisque j’écris pour moi à la base. Ou alors, je ne suis pas vraiment adulte, peut-être (hahaha).

On te voit beaucoup sur les conventions et les évènements rolistes, tu fais jouer beaucoup de parties dans ton univers ? Comment ça se passe ? Fais-tu découvrir le jeu de rôle à beaucoup de novices ?

Je suis revenu à la convention depuis que j’ai sorti le JDR. Je fais des démos (souvent une partie de 4 à 6 heures pour un petit groupe), mais heureusement je ne suis pas seul car il y a de la demande. Il n’est pas rare que je me retrouve avec 50% de gens qui n’ont jamais fait de JDR, et tout marche comme sur des roulettes car le jeu est prévu pour. Je suis épaulé par une équipe de MJs, certains du Naheulband et d’autres de la communauté online, qui font un super travail.

On a pu remarquer que notre JDR n’était pas trop prévu pour les jeunes-jeunes (moins de 14 ans), car ils ont des habitudes liées au jeu vidéo et comme ils sont un peu excités, il est difficile de les cadrer. Dans l’univers Naheulbeuk, quand on fait n’importe quoi, on meurt très vite.

POC et sa corneille

Que t’as apporté le jeu de rôle ? As-tu un message à faire passer aux rôlistes qui nous lisent ?

J’ai sans doute passé 3 fois plus de temps à créer pour le JDR (du scénar, du background, des règles, des monstres, et même des plans) qu’à y jouer vraiment. Ce que ça m’a apporté, c’est justement l’envie de créer…

Pour les rôlistes qui nous lisent, je tiens juste à dire que j’entends trop souvent parler d’intellectualisation du JDR, de la guerre « JDR à l’ancienne – nouveaux JDR », et que j’ai parfois l’impression qu’en France on a plus de râleurs et de gens qui se prennent la tête pour rien, que de rôlistes.

Il y a bien assez de systèmes et d’univers différent pour faire plaisir à tout le monde, donc ça serait bien que les gens essaie de transmettre cette culture plutôt que de s’enfermer dans des discussions stériles.

email
Date de publication : 23 octobre 2011

2 responses to “John « POC » Lang, Membre d’honneur de la FFJDR!”

  1. SaSti

    J’ai récemment véhiculé plusieurs jeunes dans ma voiture. Ne voilà-t-il pas que deux d’entre eux entonnent « La Vie d’Aventurier ». Je leur demande s’ils connaissent le jeu de rôle et la réponse tourne en direction de… …World of Warcraft, sans plus.

    Ce Pen of Chaos et ses productions pourraient faire énormément pour la promotion du JdR, mais on dirait qu’il manque quelque chose pour que les fans des romans, BDs, chansons, mp3, « Naheul-quelque-chose » en viennent aux jeux de rôle. Peut-être que si un jour le JdR Naheulbeuk sortait en grande surface, à côté des BDs… ?

    Entretemps, Chapeau l’Artiste ! ;-)

    SaSti

    PS: « La Vie d’Aventurier » –> http://www.penofchaos.com/warham/download/index-musique.php

  2. John « POC » Lang, Membre d’honneur de la FFJDR! : Fédération Française de Jeux de Rôle | Jeux de Rôle | Scoop.it

    [...] John « POC » Lang, Membre d’honneur de la FFJDR! : Fédéra… Une belle année pour la Fédération et ses nouveaux membres d'honneurs ! Source: http://www.ffjdr.org [...]

Leave a Reply